Pourquoi les produits cosmétiques sont-ils souvent à base d’eau ? 

Faites-vous partie des consommateurs qui scrutent la composition des produits cosmétiques en magasin avant leur achat ? Si oui, vous avez certainement remarqué la récurrence d’un ingrédient clé : l’eau. Selon les cas, celle-ci peut représenter jusqu’à 98 % de la teneur totale d’un produit ! Un chiffre qui peut sembler surprenant, mais qui s’explique par le rôle essentiel que joue cette substance dans la formulation d’un cosmétique. Spécialiste de la question, Barbara Vicard nous aide à y voir plus clair.

Le rôle de l’eau dans les cosmétiques

L’eau, ou “aqua” dans la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques (INCI), est l’élément incontournable des flacons qui trônent dans votre salle de bain. En effet, elle sert de base à la formulation de nombreux produits cosmétiques. Son rôle principal est celui de solvant, explique Barbara Vicard ,Chef de Projets R&D chez ALPOL Cosmétique. Cela signifie qu’elle facilite le transport des actifs dans le produit et les répartit de façon homogène. C’est cette fonction qui vous permet d’appliquer un produit sur l’ensemble de votre corps et d’avoir la même efficacité de l’actif dans tout votre produit.”

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’eau ne dissout donc pas les actifs présents dans un produit. C’est même tout le contraire puisqu’elle leur sert de véhicule, participe à leur mise en avant et les aide ainsi à exercer l’action voulue.  

D’un point de vue plus pratique, l’eau participe aussi au confort cutané. Elle joue un rôle dans la texture des produits, apporte un côté rafraîchissant, plus fluide, moins compact et réduit l’effet “peau grasse”.   

Et l’hydratation dans tout ça ?

Les légendes urbaines sont unanimes sur le sujet : l’eau, dans les produits cosmétiques, aurait des vertus hydratantes. En réalité, c’est un peu plus complexe que ça. L’eau en tant que tel ne constitue en aucun cas un “actif hydratant”. Ce n’est donc pas l’abus de cosmétiques riches en eau qui vous permettra d’obtenir une peau hydratée. 

Ce qu’il faut comprendre, c’est que votre peau est naturellement riche en eau. Associée à un corps gras, l’eau contenue dans vos cosmétiques va simplement participer au maintien de la barrière naturelle de votre peau, appelée film hydrolipidique. Ce film constitué d’une phase aqueuse (sueur principalement) et d’une phase lipidique (sébum, lipides). 

En combinant eau + corps gras, les produits cosmétiques de type émulsion vont donc venir renforcer cette barrière naturelle, protéger votre peau et préserver l’eau qui y est naturellement présente. De surcroît, ils vont apporter une sensation de douceur et de souplesse à votre peau. 

Quel produit choisir pour ma peau ?

Si bon nombre de cosmétiques comportent de l’eau en quantité, il est à noter que le pourcentage d’eau varie selon la nature du produit. Généralement, c’est ce dont votre peau a besoin qui va déterminer le choix de votre produit. Ainsi, si vous avez une peau à tendance grasse, vous aurez meilleur compte à utiliser un lait corporel à teneur riche en eau ou une lotion. Cette dernière apportera ce côté tonique et rafraîchissant, fort appréciable. À l’inverse, les peaux sèches auront tendance à préférer les produits davantage riches en actifs nourrissants, et se tourneront vers des crèmes épaisses avec une plus forte proportion de corps gras. 

Quant aux cosmétiques sans eau, on les appelle les cosmétiques anhydres. “À la différence des produits cités précédemment, ils ne sont constitués que de corps gras et sont principalement conçus pour combler la sécheresse et exercent une action protectrice”, explique Barbara Vicard. Dans cette catégorie, on va retrouver par exemple des produits comme les baumes à lèvres nourrissants, les huiles démaquillantes ou encore certains beurres corporels

Notez enfin qu’avant d’atterrir dans vos produits cosmétiques, l’eau subit nécessairement des traitements : adoucissement, déminéralisation, distillation… L’idée est qu’elle soit la plus pure possible, afin d’éviter tout développement bactérien.